Billet / King Arthur : Legend of the Sword

HL_Arthur2

King Arthur : Legend of the Sword, réalisé par Guy Ritchie, 2017. Avec Charlie Hunnan, Jude Law, Astrid Bergès-Frisbay, Djimon Hounsou. 126 minutes. Bande-annonce.

J’ai assisté à une projection au cinéma de King Artuhr : Legend of the Sword avec très peu d’attentes et surtout, très peu d’espoir de voir un film qui saurait m’émerveiller. Mon seul désir était d’oublier ma vie pendant deux petites heures. Je connaissais les grandes lignes de cette légende arthurienne, sans toutefois m’y être réellement penchée et intéressée. Je n’avais même pas regardé la bande-annonce et j’ai ensuite appris que c’est Charlie Hunnan qui jouait le rôle principal, aux côtés de Jude Law et je me suis dit : pourquoi pas ? Après tout, c’est toujours un plaisir de voir ces deux hommes sur grand écran. Ma première surprise fût de voir apparaître le nom de Guy Ritchie à l’écran. Je ne m’étais tellement pas intéressée au film et à sa production, en me disant probablement que le réalisateur allait m’être inconnu et allait être un des nombreux sbires des grandes productions américaines, mais non ! L’auteur de Snatch et des deux derniers Sherlock Holmes était de retour. Et j’ai apprécié ce retour.

Ma deuxième surprise – et par le fait même, mon coup de cœur – est la musique. Elle nous propulse dans un univers médiéval, avec parfois quelques notes modernes, tout en venant donner un rythme effréné au film qui nous accroche complètement. L’ambiance créée grâce au compositeur Daniel Pemberton est unique. Dès les premières minutes du film j’ai été happée par cette musique à la fois originale, audacieuse et variée, qui réussit à rester dans le thème et à conserver son sens dans l’histoire. Elle nous fait littéralement voyager aux côtés d’Arthur et de ses compagnons.

Un autre élément remarquable de ce long-métrage est sans aucun doute le montage. Je l’ai trouvé parfois trop rapide, avec beaucoup de séquences en montage alterné, dont certaines m’ont déplu. Par exemple, le moment où Arthur s’aventure dans les Dark Lands est un événement très important, mais très peu montré et j’ai eu de la difficulté à comprendre son importance, car il a été présenté trop rapidement et beaucoup trop en surface. Dans d’autres scènes, le montage ressemblait à un jeu vidéo. Cela peut déplaire à plusieurs, mais j’ai trouvé que ça passait assez bien avec l’histoire et que le rendu était plutôt intéressant. Dans ces moments, la musique et le montage ne faisaient qu’un et même si cela pouvait être trop, je trouve que ça donne un beau style au film, qui le démarque des autres productions où les réalisateurs n’osent pas prendre de risques.

Bref, j’ai été agréablement surprise par le film. C’est une réalisation audacieuse, qui peut facilement déplaire à certains, mais qui nous permet d’offrir un certain (re)nouveau des films hollywoodiens à gros budget. Sans être totalement exceptionnels, les acteurs livrent une belle performance à l’écran. Il est facile de s’attacher au groupe d’Arthur et les rebelles. La touche d’humour est juste assez suffisante et le montage lui-même devient humoristique et ça rajoute un certain cachet au film. Même en étant une grosse producation américaine, King Arthur : Legend of the Sword nous permet de voir un film ayant plusieurs aspects intéressants, tout en réussissant à nous transporter dans un autre monde. Ça fait changement et ça fait du bien.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s